Supergirl Saison 1 Épisode 14 Critique: 'Vérité, justice et manière américaine'

Après une nouvelle pause d'une semaine, Super Girl est finalement revenu ce soir alors que Kara affronte le méchant de DC, Master Jailer, tout en faisant face à plusieurs autres obstacles dans l'épisode de cette semaine.


Master Jailer, bien qu'un personnage obscur de DC Comics pour moi, était l'un des meilleurs méchants de la semaine que la série ait eu jusqu'à présent. Ses motivations et ses actions dans l'épisode l'ont définitivement dépeint comme l'un des méchants les plus sombres de Supergirl à laquelle elle a été confrontée. Avec la grande Lexi Alexander derrière la caméra pour cet épisode, nous avons eu des scènes d'action incroyablement fortes, en particulier lors de leur première rencontre avec les chaînes. En tant que personne qui aime toujours les couvertures de bandes dessinées de Superman lorsqu'il brise les chaînes dans lesquelles il est piégé, c'était chouette de voir un autre personnage de Super faire ça aussi, comme un petit signe de tête.

Nous avons vu Kara avoir de multiples problèmes à gérer à la fois en tant que Kara Zor-El et Kara Danvers, ce qui en a fait l'une de ses semaines les plus difficiles. On nous présente Italia Ricci en tant que nouvelle recrue de CatCo, Siobhan Smythe (alias Silver Banshee, un destin de bande dessinée qu'elle verra bientôt) dont je ne peux ni prononcer ni épeler le nom sans le rechercher. Voir la rivalité de Siobhan avec Kara était très amusant, principalement parce que c'était un cas où Kara ne pouvait pas compter sur ses pouvoirs pour y faire face et voir comment cela la rendait folle, était un moment fort. La scène où Siobhan joue avec Kara en lui envoyant des questions précises sur elle et la relation de James, m'a terrassé. Ce sera chouette de voir comment elle va d'où elle est maintenant pour devenir ce méchant monstrueux en quelques épisodes.

Pouvons-nous tous convenir que ce va-et-vient entre James et Lucy devient un peu ennuyeux ? La seule partie que je n'ai pas vraiment suivie lorsque Lucy enquêtait sur la disparition de Maxwell et comment son père l'a aidée à découvrir que le D.E.O. était derrière. La dernière fois que j'ai vérifié, ces deux-là n'étaient-ils pas en mauvais termes et si oui, quelqu'un d'aussi têtu que lui serait-il si facile de lui rendre service ? Petit pinailleur, je sais, ça semblait juste étrange, mais le fait est que James et elle ont eu au moins trois disputes depuis qu'ils se sont remis ensemble et ça vieillit. Cependant, ce qui était plus intéressant, ce sont les désaccords entre lui et Kara dans cet épisode à cause du problème de Lucy avec James étant si proche de Supergirl, comme il l'était avec Superman.

Il y a cette grande discussion sur la morale de garder quelqu'un comme Maxwell sous le D.E.O. cela m'a vraiment fait réfléchir à cause de ce que James a dit à Kara. Alors que Maxwell est un pur mal et un joueur dangereux qui mérite une punition, Kara doit réfléchir à cela, si cela devait être révélé au public, comment cela affecterait la vision du monde sur elle. Il est sans danger pour le monde qu'il soit tenu à l'écart du monde en raison du danger qu'il peut causer, mais en même temps, c'est un humain qui mérite de passer par le système de justice pénale. C'est une chose de garder des extraterrestres là-bas ou des méta-humains dans le pipeline Le flash , mais des êtres humains purs et simples ?


Peut-être pas tellement et heureusement à la fin, elle le laisse partir, mais non sans avoir reçu un avertissement d'Alex que s'il expose le secret de Kara, le D.E.O. lui fera la même chose. L'intrigue secondaire à la fin avec James demandant la permission à Kara de dire à Lucy qu'elle est Supergirl, était un peu hors de propos à mon avis car ferait-il jamais ça à Clark ? Probablement pas, mais j'attendrai de voir comment les futurs épisodes traiteront ce point de l'intrigue, à moins que Lucy ne décide de rompre avec lui avant qu'il n'en ait l'occasion, avec ou sans la permission de Kara.

Le conflit final de cet épisode est, comme prévu, les sentiments de colère de Kara envers J'onn car elle croit qu'il a tué Astra. Sa réaction est tout à fait naturelle, mais ce qui n'est pas naturel, c'est à quel point c'était inutile au départ. Si Alex avait été autorisé à le lui dire depuis le début, je pense vraiment qu'elle aurait été plus compréhensive que J'onn ne veut lui en donner le crédit. Au lieu de cela, il y a cette incertitude, toujours naturelle, chez Kara car elle ne sait plus si elle peut faire confiance et travailler avec lui. Avec six épisodes restants de la saison, il sera forcément révélé à Kara qu'Alex a tué Astra tôt ou tard et, à moins que Kara ne soit plus compréhensive que jamais, ce ne sera pas agréable du tout. Mais je suppose que tout grand spectacle a besoin de sa juste part de narration dramatique, à la fois bonne et mauvaise, alors j'attendrai de voir comment cela se déroulera.


'Truth, Justice and the American Way' était un épisode incroyablement puissant avec de superbes scènes d'action, des moments chargés d'émotion et de grandes histoires dans l'ensemble, à part quelques-uns des hoquets. La fin de l'épisode a continué à mettre en place cette grande menace mystérieuse qu'est Myriad à laquelle AI-Alura réagit fortement en ne pouvant rien répondre à ce sujet. Soit c'est le personnage de DC Comics qu'ils taquinent (même s'ils ne le mentionnent pas en tant que personne), soit c'est quelque chose de complètement différent. Quoi qu'il en soit, l'épisode a été une grande croissance pour l'ensemble de la série en explorant un ton plus mature. De plus, plus nous pouvons avoir d'épisodes de Lexi Alexander, mieux c'est !

Super Girldiffusé le lundi soir, 8/7c sur CBS.


[Photo : Darren Michaels/Warner Bros. Entertainment]

4.5

Résumé

Dans le puissant épisode de Supergirl de cette semaine, Kara doit combattre un nouveau méchant dangereux qui exécute des prisonniers de Fort Rozz, le maître geôlier.