Les moments les plus fous de la saison 2 d'American Horror Story



Avec combien j'ai apprécié Histoire d'horreur américaine: Spectacle de monstres jusqu'à présent cette saison et comme pièce d'accompagnement pour l'article que j'ai posté hier surCoven , j'ai décidé de me replonger danshistoire d'horreur américaineSaison 2,Asile, et jetez un œil aux moments les plus fous de ce que je pense être facilement la meilleure saison de la série. Tout cela a-t-il fonctionné ? Non pas du tout. Certaines choses (comme ces extraterrestres embêtants) auraient peut-être mieux été laissées dans l'esprit des écrivains que sur la page. Cependant, contrairementMaison du meurtre, qui n'a pas vraiment cliqué avec moi jusqu'à la fin de sa saison, etCoven, qui a essayé de trop se concentrer et n'a finalement rien fait avec aucun de ses personnages tout au long de ses 13 épisodes,histoire d'horreur américaineLa saison 2 a fait un très bon travail en fournissant des personnages convaincants, comme Kit et Lana, tout en amplifiant le facteur fou. Et en parlant de fou, ce sont les moments les plus fous deHistoire d'horreur américaine : l'asile.

Le Dr Arden s'échauffe.

Lorsque sœur Mary Eunice (Lily Rabe) meurt après l'exorcisation du démon à l'intérieur d'elle, le Dr Arden (James Cromwell), le médecin incroyablement expérimental de Briarcliff, qui se trouve également être un nazi, décide de suivre son amour dans l'incinérateur. . Même si nous étions conscients du sentiment d'Arden pour sœur Eunice et de ses désirs profondément refoulés pour elle, il était néanmoins choquant de les voir tous les deux se diriger ensemble dans les flammes.

Shelley devenant… eh bien, ce qu'elle est devenue.

Pauvre, pauvre Shelley. Nymphomane institutionnalisée interprétée par Chloe Sevigny, Shelley est victime de l'une des expériences folles d'Arden, car le médecin souhaite non seulement l'utiliser comme rat de laboratoire, mais aussi la punir pour son comportement lubrique. Nous ne voyons qu'une partie de ce qui se passe dans la salle d'examen d'Arden, mais c'est le résultat final qui est horrible, car Shelley est transformée d'une femme confiante et extravertie en un mutant rampant et balafré. Le visuel d'elle est toujours l'une des choses les plus dérangeantes que j'ai vues à la télévision ces dernières années.

Le Dr Thresdon révèle son vrai moi.

La révélation que le Dr Thresdon (Zachary Quinto) était Bloody Face était à la fois une tournure choquante et bienvenue danshistoire d'horreur américaineSaison 2. Non seulement cela a donné à la série un méchant vraiment tordu contre lequel nos personnages, en particulier Lana (Sarah Paulson), ont dû se battre, mais cela a permis à Quinto d'embrasser à nouveau son côté obscur. Et tous ceux qui ont vu Quinto dans le rôle de Sylar dans la première saison deHérossait à quel point il est bon quand il devient méchant.

Extraterrestres. Tous les extraterrestres.

Les extraterrestres enhistoire d'horreur américaineLa saison 2 était responsable de tellement de moments « là-bas » que j'ai juste décidé de les regrouper tous ensemble. Nous avons l'enlèvement d'Alma, la grossesse de Grace, l'intelligence soudaine de Pepper, puis ce qui semble être l'enlèvement de Kit dans la finale. Malgré l'étrangeté de tout cela, les extraterrestres, pour moi, étaient de loin la partie la plus faible deAsile.

'Le nom du jeu.'

La performance de Sister Jude (Jessica Lange) de 'The Name Game' est peut-être une séquence de rêve, mais elle prend la première place pour moi comme le moment le plus fou dehistoire d'horreur américaineSaison 2. La raison ? Purement parce qu'il n'y avait rien de plus étrange (ou de plus amusant) dansAsileque de regarder Lange, Sarah Paulson et Evan Peters craquer en fait un sourire alors qu'ils dansaient et s'amusaient. La luminosité et la joie de cette scène sont tellement différentes de tous les autres moments qui la précèdent et qui la suivent, et c'est clairement la plus bizarre mais aussi l'une des meilleures parties deHistoire d'horreur américaine : l'asile.

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=lvbRwgadw80]

Photos via FX